2016/07/18

J'ai testé Pokémon Go!


Le phénomène Pokémon Go fait des adeptes partout dans le monde et à une vitesse folle... et chez-moi aussi! Quelques jours après sa disponibilité, mon fils (génération Pokémon oblige) installait la fameuse application sur son cellulaire.

Après quelques jours à le voir courir à droite et à gauche pour attraper ces fameuses petites bestioles, j'ai décidé de tester l'application. Faut dire que ce qui m'a fait me décider c'est que, lui qui n'aimait pas trop bouger auparavant, se retrouvait à avoir marché 10 km en deux jours! Quand même pas mal!


De prime abord, quand on ne s'y connaît pas trop (enfin quand même un peu car j'ai vu mon grand s'amuser avec ces bestioles toute son enfance), l'application est quand même simple d'utilisation. À l'ouverture, après s'être enregistré avec son compte Google et avoir créé son personnage, on se retrouve virtuellement dans son quartier avec un aperçu des Pokémons près de nous. On reconnaît tout de suite les rues environnantes et les points d'intérêt, sans détails inutiles pour le jeu.

On vous demandera aussi de faire un choix d'équipe: Les jaunes, les bleus ou les rouges ( en ordre donc: Team Instinct, Team Mystic et Team Valor). Comme vous pouvez le voir ci-haut, j'ai moi-même choisi les bleus.

Ce qu'il faut savoir: Dépendamment du choix de langage que vous avez fait sur votre téléphone (ou tablette), vous aurez les noms des Pokémon en français ou en anglais. Donc, si comme moi, vous les avez toujours connus sous leurs noms anglophones, il vaut mieux changer la langue de votre téléphone.


Ci-haut vous pouvez voir un des menus (photo de gauche) où l'on retrouve le Pokédex (liste des 151 Pokémons disponibles), le magasin, votre liste de Pokémons attrapés (on peut en avoir 250) ainsi que la liste des objets que vous avez (photo de droite).

Il y a trois éléments essentiels à retenir pour débuter dans ce jeu:
  • Les Pokémons: Ce sont toutes les mignonnes bestioles qui apparaissent autour de nous (voir photo du bas). Il suffit de cliquer dessus pour essayer de les attraper grâce aux Pokéballs.
  • Les Pokéstop: Ce sont les endroits (carrés bleus) où nous allons pouvoir prendre quelques points d'expérience et trouver des Pokéballs, potions, fruits, oeufs, etc... pour remplir à nouveau notre stock.
  • Les Gyms: De grandes tours avec lumière (jaune, bleu ou rouge) et un pokémon sur le dessus. C'est l'endroit où nous pourrons combattre contre d'autres dresseurs de Pokémons à partir du niveau 5.


Le but du jeu est bien sûr de trouver tous les Pokémons (Gotta catch them all! Attrapez-les tous!) et de les faire évoluer pour combattre des dresseurs de Pokémons d'équipe adverse. Ce qui nous laisse du temps, vu qu'il y en a quand même 151 pour le moment! Certains sont assez communs, comme le rattata (rat) et le pidgey (pigeon) que l'on retrouve un peu partout, et d'autres sont plutôt rares comme Tauros (taureau) (que j'ai finalement réussi à trouver grâce à un appât au parc Bellerive).

Ce qui est bien, c'est qu'en cherchant vos Pokémons, vous faites aussi de l'exercice. En trois jours, j'ai quand même fait 15 kilomètres à pied! :-)


Un petit conseil: si vous comptez jouer souvent, achetez vous une petite pile d'appoint que vous transporterez avec vous dans le genre ci-haut car l'application prend beaucoup de jus. Certaines sont aussi à énergie solaire pour votre plus grand bonheur. La mienne se branche et ne m'a coûté qu'environ 25$ chez Bureau en gros.

Si vous demeurez à Montréal, vous pouvez vous abonner au compte Facebook Pokemon Go: Montreal. De cette façon, vous serez au courant des meilleurs endroits en ville pour trouver des Pokémons, des rencontres où l'on lance des appâts pour attirer des Pokémons plus rares et aurez donc ainsi plus de chance d'en trouver un! De plus, vous rencontrerez pleins d'amateurs qui ont les mêmes goûts que vous, alors, pourquoi pas?


Apparemment, il est plus facile de jouer à ce jeu en ville qu'en campagne. Même moi, vivant dans l'est de la ville de Montréal, j'ai trouvé plus amusant de me retrouver au centre-ville car il y avait beaucoup plus de gyms, de Pokéstops et de Pokémons à trouver! (voir photo ci-haut)

Moyenne d'âge? Je dirais la vingtaine. Mais on retrouve aussi des plus jeunes et des moins jeunes, alors si vous aimez ça, que vous ayez n'importe quel âge, amusez-vous donc sans retenue!

Bref un jeu extrêmement amusant en autant que vous restiez prudents et vigilants, car comme dans tout jeu virtuel, il faut garder à l'esprit que le monde réel est tout autour de nous!


MISE À JOUR: Ces questions m'ont été posées:

  1. Qu'est-ce que la poussière d'étoile (Stardust)? C'est ce que l'on utilise pour recharger (power up) un Pokémon. Elle peut être utilisée pour recharger n'importe quel Pokémon. On la reçoit à chaque fois que l'on capture un Pokémon, que l'on fait éclore un œuf, ou en défendant un gym.

  2. À quoi servent les bonbons (Candy)? À chaque fois que l'on attrape un Pokémon ou qu'on le télécharge au professeur, on reçoit un bonbon. Il servira à faire évoluer cette espèce et ses évolutions seulement. 

  3. À quoi sert l'option recharger (Power up)? À augmenter ses points de combat.

  4. À quoi sert l'option Évoluer (Evolve)? À faire évoluer un Pokémon grâce aux bonbons. Il peut y avoir jusqu'à trois évolutions pour certains Pokémons, alors que d'autres en auront que deux.

  5. Où trouver des Pokécoins? En défendant et combattant pour un gym. Si notre Pokémon y reste plus de 20 heures, nous recevrons des Pokécoins à chaque fois. Vous pouvez aussi en acheter dans le magasin.

2 commentaires:

  1. J'ai hâte que ce jeu arrive en France pour le tester! On en entend beaucoup parler mais il n'est toujours pas disponible au téléchargement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est amusant! Je t'ai envoyé une option en msg facebook :)

      Supprimer

Laissez-moi un petit commentaire, ça me fera plaisir de vous lire! Je vous réponds aussitôt que possible! :-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...